Avantages et inconvénients de travailler at home.
Etes-vous fait pour travailler à la maison ?
Avantages et inconvénients de travailler at home.

Etes-vous fait pour travailler à la maison ?

12 Jan. 2019

Nous le savons tous, chaque situation renferme des avantages et des inconvénients, tels les inséparables avers et envers d’une pièce de monnaie, d’une idée, ou d’un décor. 

Alors forcément, quand on travaille à la maison, il n’y a pas que du bon…

Les avantages :

L’avantage le plus remarquable c’est le sentiment de liberté qui s’en dégage.

En premier, terminée celle que nous avons tous haïe un jour : l’affligeante sonnerie du réveille-matin. Par ricochet finis : la course de l’aurore, les petits déj’ bâclés, l’interminable choix de notre tenue, ou le nécessaire ravalement de façade ! On a désormais le temps, et aucun impératif de représentation. On peut même commencer son travail la tignasse emmêlée, la nuisette froissée, l’haleine… Bref, un café dans une main, une tartine beurrée dans l’autre !

 

Révolue également la journée infernale. Celle où l’on détalle du « sweet home » à 7, pour n’en revenir qu’entre 18 et 19. Bye-bye les angoisses pour ce mini-quart d’heure de retard, le pointage qui nous balancera, le rendez-vous tardif chez un doc, ou les activités du grand.

 

Adieu les abominables transports en commun blindés, ou les embouteillages interminables. En bossant à la maison, il est plus facile de respecter son propre rythme, ainsi que celui de nos proches. 

 

On est totalement libre d’organiser notre emploi du temps. Et cela nous permet de développer une vie personnelle plus solide. On peut ainsi être plus disponible pour aider un ami, et être plus présent dans la vie de notre famille. On a également l’entière possibilité pour déployer nos hobbies.

 

De plus, nous jouissons d’une totale autonomie dans notre travail. Les prises de décisions nous reviennent, et la polyvalence des tâches supprime l’ennui de leur caractère répétitif. Les ordres et la pression de la hiérarchie se sont évanouies, et cerise sur le gâteau : on n’a plus à se fader les collègues acariâtres.

 

En outre, on peut élire son lieu de travail, à la campagne, ou à l’étranger. Et aussi suivre notre propre éthique, puisque nous choisissons les personnes pour, et avec qui œuvrer. 

A cela s’ajoute que vous serez mieux à même de respecter votre bien-être en général, et au travail : siestes, pauses, meilleure nourriture (puisque vous avez maintenant le temps de vous y coller), etc. 

 

Les inconvénients :

Le principal inconvénient d’un travail à domicile, c’est la solitude. Si l’on évite les collègues pénibles, on ne croise plus ni les sympas, ni les comiques. Aussi on ne bénéficie pas de l’effet « équipe », cette union qui crée force et émulation. Alors, parfois, principalement par temps de grisaille, on peut frôler la déprime, le manque d’entrain, ou souffrir de son propre manque d’idées. 

 

Désormais de A à Z, on doit se taper tout le boulot, même les tâches rébarbatives que l’on déteste, comme l’administratif ou la compta. 

 

Autrement dit, on souffre encore !
Spécialement si vous n’êtes pas commercial dans l’âme, car les prospections c’est pour Bibi ! 

 

Le risque c’est de procrastiner et de délaisser certaines tâches qui nous rebutent.

 

On travaille plus. A son rythme, certes, mais bien souvent on ne s’arrête jamais. A minuit, ou à cinq heures du mat, on peut se surprendre à remplir un formulaire, ou allonger notre todolist. 

 

Et quand on est malade, bien généralement on travaille quand même, parce que l’argent doit continuer à rentrer ! De plus, parfois, on rechigne à partir en vacances, par peur qu’un client ne pointe sa frimousse en notre absence.

 

Si on a choisi le statut de micro-entrepreneur, pour la retraite, en dessous d’un certain chiffre d’affaires trimestriel, variant de 2246 à 3985 euros, c’est peanuts ! De plus on ne bénéficie d’aucun partage de frais, tout est pour notre pomme !

 

CONSEILS !

Rompez votre solitude : allez boire un café au bistro du coin, ou téléphonez à un-e ami-e lors de l’une de vos pauses. Et si vous sentez que cette solitude vous pèse, définitivement, trop : inscrivez- vous dans un espace de co-working.

 

Ménagez-vous : n’oubliez pas vos pauses quotidiennes ! Profitez-en pour faire quelque chose qui vous éclate : cuisine, bricolage, câlin, yoga, méditation… Echappez-vous de temps à autre, une ou deux journées afin de briser la monotonie de votre quotidien.

 

Bougez votre corps : particulièrement si vous travaillez face à un écran. Car si vous l’omettez, au bout de vingt ans, vous vous transformerez en invertébrés ! Direction, justement le bistro, ou le parc, profitez-en pour faire votre marché, une petite course, vous évader sur un chemin. Et faîtes des exercices d’yeux pour ne pas vous métamorphoser en taupe !

 

Organisez-vous :  Tenez trois listes des tâches que vous devez effectuer, quotidienne, hebdomadaire, et mensuelle. Ne chargez pas la mule ! Vous êtes seul, et non superman, alors restez raisonnable, mais suivez votre programme ! Personne n’est là pour vous critiquer, ou vous mettre la pression : n’en profitez pas pour vous laisser aller !

 

Si vous êtes micro-entrepreneur : formez-vous dans vos domaines faibles : compta, droit, marketing… Comment ? Soit en vous rapprochant d’un espace de co-working et donc de « collègues », soit en passant par les MOOCs.

Mais au fait, travailler à la maison, c’est votre truc ou pas ?

 

Mais au fait, travailler à la maison, c’est votre truc ou pas ?

N'hésitez pas à nous raconter, en laissant un commentaire.

 

Katia

Devenir contributeur

Vous souhaitez écrire des articles pour Pozkafé ?

Échanger

l'avis de la communauté

Laisser un commentaire

(facultatif)

1 commentaire

Par moi il y a 9 mois
je trouve que c'est top de travailler à la maison
Notifications
PozKafé a besoin de votre autorisation pour activer les notifications sur votre ordinateur.