Mon boulot / Mon école
Le bon choix de langue pour votre emploi
Mon boulot / Mon école

Le bon choix de langue pour votre emploi

22 Mai 2019

Quelle langue pour votre emploi ?

À l’ère de la mondialisation, maîtriser plusieurs langues devient une évidence. Plus un seul CV n’est présenté sans sa rubrique « Langues », qu’elles soient lues, parlées ou couramment maîtrisées. Pour se démarquer mieux vaut choisir attentivement ses langues étrangères.

L’English, incontournable.

Passer à côté de l’anglais en 2015 est impensable ! C’est la langue internationale, parlée par 508 millions de personnes dans 45 pays. Même s’il s’affaiblit sur ses propres terres comme aux États-Unis où l’espagnol gagne du terrain, c’est la langue du business par excellence ! D’une manière plus générale, l’anglais sert dans les domaines des échanges culturels et économiques entre tous les continents. Un récent sondage réalisé par Opinionway démontre que la moitié des salariés français est aujourd’hui limitée par son niveau d’anglais dans son évolution de carrière. Attention toutefois, parler seulement l’anglais ne suffit plus ! Il faut également songer à une deuxième langue vivante !

Ich Spreche Deutsch !

Bien qu’apprendre l’allemand soit souvent perçu comme difficile, la langue devient incontournable au vu de la puissance économique que représente l’Allemagne au sein de l’Europe. Les cadres maîtrisant l’allemand sont très recherchés. Si vous avez un profil commercial ou industriel (ingénieur, technicien), la mention d’un allemand courant (à côté de l’anglais courant of course), est un atout indéniable, qui plus est, c’est est la langue du voisin. Il serait donc maladroit de négliger une opportunité à nos portes.

L’espagnol, la langue qui monte.

Il serait maladroit de négliger cette langue aux forts débouchés internationaux, notamment avec la montée en puissance de l’Amérique latine et de l’importance de cette langue aux États-Unis. Joignez l’utile à l’agréable : n’hésitez pas à multiplier les séjours vers la péninsule ibérique, ou ses îles pour sortir de la pratique scolaire. Cette langue ne vous démarquera réellement que si vous la maîtrisez parfaitement.

Moien ? Pensez au Luxembourg.

Connaître le luxembourgeois est assez rarement demandé dans les offres d’emploi, l’anglais et le français étant des langues reines. Il n’en demeure pas moins que cela peut être très bien perçu, voire un atout lors de votre entretien, d’en maîtriser quelques vocables.

Les langues plus rares.

Russe, chinois, japonais, arabe, une langue rare peut avoir un intérêt si votre projet professionnel est en corrélation. Pensez également aux langues dites mortes qui peuvent avoir leur intérêt ! Si vous voulez devenir archéologue ou travailler en tant qu’historien chercheur sur la période antique, difficile de faire l’impasse sur le grec ancien… Le mandarin, parlé par plus d’un milliard de Chinois, présente de plus en plus d’atouts pour se positionner sur le marché international. Le commerce avec la Chine est tel que les entreprises européennes vont rechercher de plus en plus de cadres parlant chinois. À savoir toutefois, apprendre le chinois demande deux fois plus d’heures qu’une langue européenne.

Mon conseil

Quoi qu’il en soit, on n’apprend pas une langue pour rien, mais pour réaliser un projet personnel ou professionnel. Vous voulez être styliste ? Apprenez l’Italien, car Milan est la capitale du design ! Vous voulez être dans les relations internationales avec une préférence pour le Moyen-Orient ? Misez tout sur l’arabe égyptien, connu pour être compris, quel que soit le pays arabophone où vous vous rendez. En somme, réfléchissez au choix de votre langue en fonction du métier ou domaine choisi en étant attentif aux atouts de chaque langue.

 

Delphine Payan Sompayrac

Devenir contributeur

Vous souhaitez écrire des articles pour Pozkafé ?

Échanger

l'avis de la communauté

Laisser un commentaire

(facultatif)
Notifications
PozKafé a besoin de votre autorisation pour activer les notifications sur votre ordinateur.